Tao-tö king, livre sacré de la Voie et de la Vertu

 

Pour reprendre la 4ème de couverture, l’objet de ce livre est de "réconcilier les deux principes universels opposés : le yin, principe féminin, lunaire, froid, obscur qui représente la passivité, et le yang, principe masculin, qui représente l’énergie solaire, la lumière, la chaleur, le positif. De leur équilibre et de leur alternance naissent tous les phénomènes de la nature, régis par un principe suprême, le Tao."

Une religion est née de ces écrits, le taoïsme. Hors de tout prosélytisme, je vous invite à lire ce livre pour 2 raisons :

– la première, c’est l’art de l’économie du mot. Si comme moi vous avez été tenté de taquiner la plume pour écrire des nouvelles ou des textes de chanson ou de poésie, vous savez comme il faut penser loin loin pour que l’image d’une phrase ou d’une juxtaposition de quelques mots ouvrent grand le champ du message. Là, quelle réussite ! C’est un objet littéraire achevé.

– la deuxième, c’est la profondeur des pensées qui sont derrière. Je rapproche cela d’une phrase de André Frossard qui, rencontrant le pape, est saisi par la portée de ses paroles, et comprend que c’est parce qu’elles ont été priées bien avant d’avoir été dites (je ferai un billet sur ce thème, il y a matière).

Je ne résiste pas au plaisir de vous y faire goûter et de secouer un peu notre pensée :

 

chapitre XLVIII

Celui qui s’adonne à l’étude
Augmente de jour en jour
Celui qui se consacre au Tao
Diminue de jour en jour.

Diminue et diminue encore
Pour arriver à ne plus agir.
Par le non-agir
Il n’y a rien qui ne se fasse.

C’est par le non-faire
Que l’on gagne l’univers.
Celui qui veut faire
Ne peut gagner l’univers.

 

A votre avis, je l’envoie à Sarkosy ?

Pour aller plus loin, je vous propose cette piste de réflexion : ce n’est que par l’étude qu’on peut parvenir à diminuer. Y compris dans un système où l’on aspire à être touché par la grâce, solution immanente hors de tout processus d’apprentissage, la seule action humaine qui porte espoir reste l’étude. Que l’on gagne l’univers par le non-faire, peut-être, par la non-étude je ne crois pas.

A vous de poursuivre…

A propos anthonypace33240

curieux de tout ou presque, qui aime la musique, les gens, et la vie !
Cet article a été publié dans les Humains, les autres et moi. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s